travailleur


travailleur

travailleur, euse [ travajɶr, øz ] n. et adj.
• 1552; travailleor « bourreau » XIIIe; de travailler
I N.
1Personne qui travaille. « Les bons travailleurs ont toujours le sentiment qu'ils pourraient travailler davantage » (A. Gide). C'est un grand travailleur. fam. bosseur.
2(1587) Personne qui fait un travail physique ou intellectuel. « L'angoisse de la mort est un luxe qui touche beaucoup plus l'oisif que le travailleur, asphyxié par sa propre tâche » ( Camus).
3Spécialt (1761 « ouvrier d'une fabrique ») Personne qui exerce une profession, un métier. Travailleurs manuels. ouvrier. « Mains gourdes et gonflées des travailleurs de force » (Montherlant). Travailleurs intellectuels. Travailleurs indépendants, non salariés. Travailleurs immigrés. (En France) Travailleurs sociaux : éducateurs, assistantes sociales. Travailleuse familiale, aidant à domicile les mères de famille.
Absolt (mil. XIXe) Les travailleurs : les salariés, et spécialt les ouvriers de l'industrie. ⇒ prolétaire. La condition des travailleurs. Syndicats de travailleurs et syndicats patronaux.
II Adj. (XVIIe)
1Qui aime le travail. laborieux. Élève travailleur ( appliqué, consciencieux; bûcheur) . « Une brave petite âme, honnête et travailleuse » (R. Rolland).
2Littér. Qui est caractérisé par le travail. « Des rues ouvrières, travailleuses » (Balzac).
3Qui concerne les travailleurs (I, 3o). Les masses travailleuses : l'ensemble des salariés. ⇒ laborieux.
⊗ CONTR. Inactif, oisif; fainéant, paresseux.

travailleur, travailleuse adjectif et nom Qui aime travailler : Un travailleur acharné.travailleur, travailleuse adjectif Littéraire. Qui appartient au monde du travail, des travailleurs : Masses travailleuses.travailleur, travailleuse nom Personne qui se livre à un travail rémunéré, salarié, en particulier dans l'industrie. ● travailleur, travailleuse (expressions) nom Jeune travailleur, travailleur qui, compte tenu de son âge, est soumis à des réglementations particulières s'agissant de l'insertion professionnelle (facilités d'accès à l'emploi) et des conditions de travail. (Des règles dérogatoires s'appliquent notamment en matière de contrat de travail.) Travailleur étranger, travailleur qui, compte tenu de sa nationalité, est soumis à des conditions restrictives d'accès à l'emploi salarié (détention d'un titre de séjour et de travail). (Ce principe ne s'applique pas aux ressortissants de l'Union européenne.) Travailleur social, personne dont la fonction consiste à apporter une aide, à rendre service aux membres d'une collectivité, d'un établissement (assistante maternelle, assistante sociale, éducateur spécialisé, etc.). Travailleuse familiale, personne dépendant des caisses d'allocations familiales et qui assure à domicile une aide aux mères de famille momentanément en difficultés familiales, financières. ● travailleur, travailleuse (synonymes) nom Travailleuse familiale
Synonymes :

travailleur, euse
n. et adj.
d1./d Personne qui travaille, se consacre à une tâche. Travailleur manuel, intellectuel.
Travailleur social: personne dont l'activité professionnelle consiste à apporter une aide aux personnes en difficulté (insertion, logement, éducation, démarches administratives, etc.).
d2./d Personne qui exerce une activité rémunérée.
|| Les travailleurs: l'ensemble de la population active et, spécial., les employés, les ouvriers exerçant une activité pénible.
adj. Classes, masses travailleuses.
d3./d Personne qui aime le travail, très active. Un gros travailleur, un travailleur acharné.
adj. élève consciencieux et travailleur. Syn. (Québec) travaillant.
d4./d ORNITH Travailleur à bec rouge: oiseau passériforme (Quelea quelea, Fam. plocéidés), grégaire en Afrique sahélienne, couramment appelé mange-mil.

⇒TRAVAILLEUR, -EUSE, adj. et subst.
I. — Substantif
A. — [Corresp. à travail1 II A] Personne qui exerce une activité manuelle ou intellectuelle utile, qu'elle soit ou non rétribuée. Bon, rude travailleur; travailleur acharné, appliqué, consciencieux, courageux, infatigable, forcené; grand, médiocre travailleur. Cher Auguste, oui, vous êtes un merveilleux travailleur. À lire vos articles, si robustes, si puissants, personne ne se douterait de vos fatigues et de vos insomnies (HUGO, Corresp., 1869, p. 194). J'ai vu sur le drap, la longue main de Catherine: c'est une main de travailleuse, mais une main très bien faite, belle et pleine de noblesse (DUHAMEL, Maîtres, 1937, p. 173).
B. — [Corresp. à travail1 II D]
1. Personne qui exerce un métier, une profession. Travailleur agricole, intellectuel, scientifique; équipe, groupe de travailleurs; qualification des travailleurs. Smith appelle le soldat un travailleur improductif; plût à Dieu! C'est bien plutôt un travailleur destructif (SAY, Écon. pol., 1832, p. 485):
En 1856 (...), le dictionnaire de Poitevin note que l'ouvrier n'a pas fait d'apprentissage, alors que l'artisan exerce un art demandant un certain apprentissage. Ainsi, dans ces débuts du XIXe siècle, l'artisan est un travailleur manuel habile et qualifié par un apprentissage qui l'oppose à l'ouvrier: rien d'autre.
ROBERT, Artis., 1966, p. 59.
Travailleur à domicile. Travailleur qui exécute une tâche ou un métier à son domicile. Le travailleur à domicile travaille à un prix forfaitaire pour un ou plusieurs employeurs et sous leur direction (Les Instit. soc. de la France, Paris, La Docum. fr., t. 2, 1956, p. 333). Travailleur étranger, immigré. Salarié de nationalité étrangère. La France avait à cette époque sur son sol plus d'un million de travailleurs étrangers (LESOURD, GÉRARD, Hist. écon., 1966, p. 393). La nature de la main-d'œuvre se caractérise [entre autres] par (...) la place tenue (...) par les travailleurs immigrés (Traité sociol., 1967, p. 268). Travailleur de force. Travailleur dont la profession exige une grande énergie physique. On peut situer les travailleurs, d'après leurs mains (...). Mains gourdes et gonflées, des travailleurs de force (maçons, rustiques, etc.); nerveuses et blessées, des mécanos (MONTHERL., Olymp., 1924, p. 343). Travailleur indépendant. Travailleur migrant. Travailleur social. Travailleuse familiale. Salariée des caisses d'allocations familiales qui aide à leur domicile les mères de famille ayant des difficultés. Les travailleuses familiales ont pour tâche d'apporter à domicile une aide aux mères de famille malades, fatiguées, nouvellement accouchées en les secondant dans leur tâche familiale (Actualités soc., févr. 1956, n° 2, annexe).
Travailleur de + subst. (désignant un domaine, une matière, un lieu). Travailleur qui exerce son métier ou ses compétences dans un domaine, sur une matière, dans un lieu. Travailleur de la distribution, de la fonction publique, de la mer, de la métallurgie, de la presse, de la terre, du commerce, des champs, des mines. Ces femmes d'un genre populaire, les allumettières, les enfileuses de perles, les travailleuses du verre ou de la dentelle, les petites ouvrières aux grands châles noirs à franges (PROUST, Fugit., 1922, p. 626).
2. a) [P. oppos. à celui qui possède ou qui dirige l'entreprise] Salarié d'une entreprise; en partic., ouvrier. Association de travailleurs. L'impôt, devançant la civilisation, suppose l'égalité des travailleurs et des capitalistes: expression inflexible de la nécessité, il semble nous inviter à nous rendre égaux par l'éducation et le travail (PROUDHON, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 279). « Ouvrier qui veut s'en sortir », qui rampe, lèche ou ruse, pour devenir contremaître (ou chef de rayon, chef de bureau, épicier en gros), on dit: le bon ouvrier, le bon employé, un ménage de bons petits travailleurs, on les cite en modèles: ce sont de sales putains (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 174).
b) [P. oppos. à oisif] Personne dont les revenus proviennent de son travail. En appelant tous les citoyens, tous les travailleurs à la propriété collective des instruments de travail, nous affranchissons les travailleurs de la dîme des parasites, du tribut levé par la paresse de l'actionnaire sur le labeur du prolétaire (JAURÈS, Ét. soc., 1901, p. 191).
c) Dans le vocab. pol. et soc. Les travailleurs. L'ensemble des salariés de l'industrie considérés du point de vue de leurs intérêts communs. Action, aspirations, conditions, droits, émancipation, expression, intérêts, problèmes, participation, protection, promotion, revendications, solidarité, situation des travailleurs; intéressement des travailleurs aux bénéfices de l'entreprise; représentants des travailleurs; masse des travailleurs; confédération française des travailleurs chrétiens (C.F.T.C.); syndicat de travailleurs (anton. syndicat patronal); parti des travailleurs; les travailleurs et agents de maîtrise. L'origine véritable des attentats remonte aux sévices dirigés contre les travailleurs et au refus brutal des libertés politiques (DUHAMEL, Nuit St-Jean, 1935, p. 103). En mars 1951, souffrant de la misère et des exactions du régime franquiste, les travailleurs de Barcelone se mettaient en grève (L'Humanité, 19 janv. 1952, p. 3, col. 5).
II. — Adjectif
A. — [En parlant d'une pers., d'un ensemble de pers.] Qui travaille, aime travailler. Synon. laborieux, bosseur (pop., dér. s.v. bosser1), bûcheur (fam.). Élève consciencieux et travailleur. Gervaise Macquart arrivait avec ses quatre enfants, Gervaise bancale, jolie et travailleuse, que son amant Lantier jetait sur le pavé des faubourgs (ZOLA, Dr Pascal, 1893 p. 112). J'ai connu un temps où cette modeste bourgeoisie, travailleuse, épargnante, qui fait encore la richesse et la grandeur de notre cher pays, subissait presque tout entière l'influence de la mauvaise presse (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1081).
B. — [En parlant d'un coll.] Qui appartient au monde du travail, en particulier au monde du travail manuel. Cette poussée est beaucoup plus marquée dans la jeunesse cultivée ou barbouillée de culture que dans la jeunesse travailleuse qu'une vie plus dure détourne de la fantaisie et de l'introspection (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 588).
— Dans le vocab. pol. et soc. Des travailleurs. Masses travailleuses. En partic., vieilli. Classe(s) travailleuse(s). Ensemble de ceux qui travaillent, des salariés de l'industrie. Le problème consiste donc, pour les classes travailleuses, non à conquérir, mais à vaincre tout à la fois le pouvoir et le monopole (PROUDHON, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 319).
C. — [En parlant d'un inanimé] Qui se consacre au travail. On vivrait vraiment mille ans, qu'un homme doué d'une intelligence travailleuse, le jour de sa mort, s'apercevrait qu'il n'a pas fait la moitié de tout ce qu'il voulait faire (GONCOURT, Journal, 1885, p. 411).
D. — ENTOMOL. Abeille travailleuse ou, p. ell., travailleuse, subst. fém. Abeille ouvrière. La reine (...) vient (...) exiger de nouvelles cellules d'ouvrières. Les travailleuses obéissent, rétrécissent graduellement les alvéoles, et la poursuite recommence (MAETERL., Vie abeilles, 1901, p. 155).
III. — Subst. fém. Petit meuble utilisé pour le rangement des travaux d'aiguilles. Synon. table à ouvrage. Travailleuses. Nous réunissons sous cette dénomination, des tables qui, d'ailleurs, n'ont entre elles guère de rapport (NOSBAN, Manuel menuisier, t. 2, 1857, p. 54).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694 (le fém. seulement ds Ac. 1935). Étymol. et Hist. A. Subst. masc. et fém. 1. XIIIe s. travailleor « tourmenteur » (Livre de jostice et de plet, éd. Rapetti, XLIX,1, p. 323); 2. 1552 grand travailleur « celui qui s'attache au travail » (EST., s.v. labor); 3. 1587 « celui qui travaille » (doc. ds Cartulaire de l'anc. Estaple de Bruges, éd. L. Gilliodts-van Severen, t. 3, p. 307 ds GEMMINGEN Arbeit, p. 119; chaudronniers, massons et aultres travailleurs); 4. 1761 « ouvrier dans une fabrique » (VOLTAIRE, Hist. de l'Empire de Russie sous Pierre le Grand, p. 69). B. Adj. 1. 1629 « qui travaille » (N. PEIRESC, Lettres, t. 2, p. 145: paisans travailleurs); 2. 1755 « assidu au travail » (R.-L. D'ARGENSON, Journal et mém., p. 220). C. Subst. fém. 1. 1773 désigne les abeilles ouvrières (HELVETIUS, De l'Homme, t. 2, p. 89); 2. 1830 « petite table à ouvrage à tiroirs » (BALZAC, Gloire et malheur [1re version de La Maison du Chat-qui-pelote], in Scènes de la vie privée, t. 2, p. 95 ds QUEM. DDL t. 16). Dér. de travailler; suff. -eur2. Fréq. abs. littér.:1 453. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 554, b) 2 127; XXe s.: a) 2 424, b) 2 254. Bbg. BENVENISTE (É.). Mécanismes de transpos. In : [Mél. Frei (H.)]. Cah. F. Sauss. 1969, n° 25, pp. 47-49. — DUB. Pol. 1962, pp. 431-435. — LAFON (P.). Analyse lexicométrique et rech. des cooccurrences. Mots. 1981, n° 3, pp. 97-98. — QUEM. DDL t. 1, 21, 30, 33. — THIELE (J.). Bemerkungen zum gesellschaftspolitischen Wortschatz der Saint-Simonisten und Fourieristen. Beitr. rom. Philol. 1981, t. 20, n° 2, p. 290. — TOURNIER (M.). Un Vocab. ouvrier en 1848... Thèse, St Cloud, 1975, pp. 104-105, 171-172. — VARDAR Soc. pol. 1973 [1970], p. 313.

travailleur, euse [tʀavajœʀ, øz] n. et adj.
ÉTYM. 1552; travailleor « celui qui fait souffrir, bourreau »; de travailler.
———
I N. Personne qui travaille.
1 (1680). Vx. Sapeur, terrassier qui effectue des travaux de siège.
2 (1606). Personne qui travaille, fait un travail physique ou intellectuel. || L'oisif (cit. 3) et le travailleur. || Honnête travailleur (→ Faciliter, cit. 3). || Mains (cit. 3 et 7) de travailleur. || Des travailleuses (→ Plein, cit. 31). || Une pierre de taille lentement hissée par les travailleurs (→ Hisser, cit. 3).Les travailleurs de l'esprit (→ 1. Penser, cit. 29).Les Travailleurs de la mer, roman de Hugo.
1 On devait faucher deux prés, le soir, jusqu'à une heure assez avancée, puis, de grand matin, pour éviter entièrement l'ardeur du jour. J'avais déjà eu le projet de donner, dans cette occasion, quelque encouragement à mes travailleurs : des musiciens furent appelés de Vevay (…)
É. de Senancour, Oberman, XC.
2 Les écrivains sont les travailleurs du progrès. Loin de les entraver, on doit les aider.
Hugo, Correspondance, III, 314, 3 mai 1872.
Par anal. || Deux bœufs (cit. 5), ces vieux travailleurs.
3 (1765; « personne qui exerce une profession pénible »). Personne qui exerce une profession, un métier. || Travailleurs manuels. Ouvrier. || Travailleur de force. || Esclaves (cit. 4) et travailleurs libres. || Travailleurs autonomes (→ Maître, cit. 106).(1909, in D. D. L.). || Travailleurs à domicile.Dr. || Travailleurs maritimes. Marin.Travailleurs intellectuels. || Travailleurs indépendants, non salariés. || Travailleurs immigrés, migrants. || Intéressement des travailleurs à l'entreprise. || Les travailleuses de la confection. || Travailleuse familiale, aidant à domicile les mères de famille.
3 Les travailleurs de la pensée, se dit, dans les discussions socialistes, de ceux qui travaillent, mais non de leurs mains.
Littré, Dict., art. Travailleur.
Absolt. || Les travailleurs : les salariés, et, spécialt, les ouvriers de l'industrie. Prolétaire (→ Taylorisme, cit.). || C'est l'interchangeabilité (cit. 1) qui caractérise les travailleurs. || La condition des travailleurs (→ Chair, cit. 15; ici, cit. 29). || Confédération française des travailleurs chrétiens (C. F. T. C.). || Syndicats de travailleurs et syndicats patronaux. || Les travailleurs et les agents de maîtrise. Ouvrier.REM. Ce type d'emploi spécialisé relève surtout de l'usage politico-syndical.
4 Considérant (…) Que l'assujettissement du travailleur au capital est la source de toute servitude politique, morale et matérielle; Que, pour cette raison, l'émancipation économique des travailleurs est le grand but auquel doit être subordonné tout mouvement politique (…)
Statuts de l'Association internationale des Travailleurs, adoptés par le Congrès de 1865, in P. Larousse, art. Travailleur.
4 (Qualifié). Personne qui travaille (de telle façon). || Un bon, un grand travailleur. || C'est un médiocre travailleur.
5 — Les bons travailleurs ont toujours le sentiment qu'ils pourraient travailler davantage (…)
Gide, les Faux-monnayeurs, I, IX.
5 (1775, Beaumarchais). Fam. et vx. Claqueur, au théâtre.
———
II Adj. (Fin XVIIe).
1 Qui aime le travail. Laborieux. || Âme honnête et travailleuse (→ Minois, cit. 2). || Élève, étudiant travailleur ( Appliqué, consciencieux, courageux; bûcheur).Spécialt, vx. || La classe travailleuse. Ouvrier.
6 (Pontchartrain) avait de l'esprit, mais parfaitement de travers, et (…) appliqué, sachant bien sa marine, assez travailleur, et le voulait paraître beaucoup plus qu'il ne l'était.
Saint-Simon, Mémoires, III, LVI.
7 On vivrait mille ans, qu'un homme doué d'une intelligence travailleuse, le jour de sa mort, s'apercevrait qu'il n'a pas fait la moitié de ce qu'il voulait faire.
Ed. et J. de Goncourt, Journal, 18 janv. 1885, t. VII, p. 6.
2 Littér. Qui est caractérisé par le travail. || Rues (1. Rue, cit. 1) ouvrières, travailleuses… || Oisiveté travailleuse (→ Matériellement, cit. 3).
Les abeilles travailleuses. Ouvrière (opposé à la reine).
3 Des travailleurs (I., 3.). || Les masses travailleuses.
CONTR. Inactif, oisif; chômeur, désœuvré; fainéant, paresseux; et (fam. et pop.) cagnard, flemmard…
DÉR. Travailleuse.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • travailleur — Travailleur. subst. masc Qui travaille, Il se dit principalement de ceux qui travaillent à remuer la terre, & à la porter. Il a deux cens travailleurs à sa terrasse. employer des travailleurs à combler des fossez, à faire des lignes, &c. on y… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Travailleur — p1 Travailleur p1 Schiffsdaten Flagge Frankreich …   Deutsch Wikipedia

  • Travailleur — « Travailleur » redirige ici. Pour les autres significations, voir Travailleur (homonymie). Ouvrière tourneuse (Texas, États Unis, 1942) …   Wikipédia en Français

  • TRAVAILLEUR — s. m. Homme adonné au travail. Ce n est pas un fort habile ouvrier, mais il est grand travailleur. C est un homme de quelque esprit, mais surtout un grand travailleur. Employez cet homme là pour les ouvrages que vous avez à faire, c est un bon… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • travailleur — (tra va lleur, ll mouillées, et non tra va yeur) s. m. 1°   Homme adonné au travail. •   Il est grand travailleur, exact, plein de bon sons, PICARD Médiocre et rampant, II, 4.    Au fém. Une bonne et habile travailleuse. 2°   Celui qui se livre à …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • travailleur — darbuotojas statusas T sritis fizika apibrėžtis Asmuo individualiai ar pagal darbo sutartį dirbantis su jonizuojančiosios spinduliuotės šaltiniais. Jo ekspozicinės dozės gali viršyti didžiausias gyventojams nustatytas ekspozicines dozes.… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • travailleur — raudonsnapiai audėjai statusas T sritis zoologija | vardynas atitikmenys: lot. Quelea rus. красноклювый ткач, m pranc. travailleur, m ryšiai: platesnis terminas – audėjiniai siauresnis terminas – kardinolinis raudonsnapis audėjas siauresnis… …   Paukščių pavadinimų žodynas

  • travailleur — an., laborieux : travalyeu / ò (Albanais.001) / u (Aillon J., Aix, Giettaz, Peisey), ZA, E || travalyeur / or, eûza / euza, e (Megève, Saxel.002 / Villards Thônes) || f., travalyòyzo (St Martin Porte). E. : Bourreau, Énergique, Ouvrier. A1)… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Travailleur independant — Travailleur indépendant Voir « travailleur indépendant » su …   Wikipédia en Français

  • Travailleur a bec rouge — Travailleur à bec rouge Travailleur à bec rouge …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.